Sheep coaching Quand des élèves d’Hec se forment à la conduite de troupeau !

Terre-net Média

A la Bergerie Nationale de Rambouillet dans les Yvelines, des consultants en entreprises et des managers en formation avec l’école de commerce Hec, se forment au « sheep coaching ».

Le troupeau ce n’est pas que pour les bergers, les élèves d’Hec ont aussi à apprendre du fonctionnement d’une troupe de brebis ! A travers une méthode intitulée « sheep coaching », tirée du mot "mouton" en anglais, des formateurs et consultants étudient l’instinct grégaire des bêtes. Un instinct qui peut également surgir au sein des entreprises ou des organisations humaines, notamment lorsque les personnes subissent des situations de stress.

Trouver sa place dans le troupeau

L’objectif de ces bergers en herbe est d’appréhender le troupeau pour ajuster les distances de fuite et y trouver sa place, une situation que ces consultants en entreprises rencontrent  quotidiennement avec les groupes de personnes qu’ils accompagnent.

« Un groupe d’hommes et de femmes ne réagissent bien évidemment pas de la même façon qu’un troupeau de brebis ou d’oies. Il s’agit plutôt d’analyser sa position en tant que coach à travers la métaphore du troupeau », explique François Vergonjeanne, coach en organisations et initiateur du sheep coaching. « C’est intéressant d’observer et d’analyser ses propres réactions, ou les réactions d’un groupe, lorsque nous sommes confrontés à un milieu qui nous est inconnu, perturbant, voire même rebutant pour certains ».

S’improviser à la fois berger et chien

Pour conduire le troupeau, ou fusionner une troupe de brebis et une troupe d’oies, comme une allusion à une fusion de deux entreprises, les stagiaires ont dû redoubler d’efforts et jouer à la fois les rôles du berger protecteur et celui du chien de troupeau perçu comme un prédateur. « Les ovins et les oies sont deux espèces avec un instinct grégaire prononcé, mais qui fonctionnent en deux groupes distinct », fait remarquer Antoine Brimboeuf, Berger à Rambouillet, qui encadre cette journée avec l’aide précieuse de sa chienne Border Collie Eden, championne de France de chien de troupeau en 2011.

Bergerie nationale de RambouilletFerme d’Etat depuis Louis XVI, la Bergerie nationale de Rambouillet est située au cœur du domaine de chasse de 800 ha de Rambouillet dans les Yvelines (78). Elle accueille plus 100.000 visiteurs, dont beaucoup de scolaires qui viennent voir les 600 ovins ainsi que les troupeaux de vaches laitières et allaitantes. (©Terre-net Média) 

le Mérinos de Rambouillet

Bélier Mérinos de RambouilletBélier Mérinos de Rambouillet (©Terre-net Média)

La Bergerie nationale a la particularité d’être l’unique conservatoire de la race Mérinos de Rambouillet, dont la laine est réputée la plus fine du monde. Ce troupeau conservé en consanguinité contrôlée depuis son arrivée en 1786 est une curiosité scientifique. En effet, très peu de tares génétiques apparaissent chez ce troupeau de 200 individus qui se reproduisent sans apport de sang extérieur depuis près de 230 ans. Pour cela, les bergers appliquent une règle : pas d’accouplement entre une brebis et un bélier qui ont un parent commun sur les quatre dernières générations.

230 ans de consanguinité« L’Inra travaille sur cette question de la consanguinité dans la race, indique Antoine Brimboeuf en charge du schéma de conservation du Mérinos de Rambouillet. La consanguinité semble atteindre ses limites, il y a sans doute un « effet de purge ». Néanmoins la viabilité des jeunes reste élevée (15 à 20 % de mortalité), ce qui est l’une des premières conséquences de la consanguinité. »

Voir le site de la Bergerie Nationale de Rambouillet


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous