Brésil Quel que soit le prochain président, le secteur agricole poursuivra son essor

Terre-net Média

Le 26 octobre 2014, 142 millions de Brésiliens éliront leur président de la République pour un mandat de quatre ans. Quel que soit son nom, le Brésil poursuivra son ambitieuse politique agricole orientée à l’export. Focus sur le mastodonte agricole sud-américain.

Champ de maïs avec en arrière-plan la forêt vierge.Le Brésil est le troisième producteur mondial de maïs. (©lhpitombo)

Le 5 octobre 2014, les 142 millions d’électeurs brésiliens sont allés aux urnes pour le premier tour de l’élection présidentielle. La présidente sortante de gauche Dilma Roussef est arrivée en première position ;  le social démocrate Aecio Neves est second à la surprise générale. Ils se feront face le 26 octobre 2014 lors du deuxième tour. 

Le Brésil agricole : premier producteur de sucre, de café et de jus d'orange, second producteur du complexe de soja, troisième producteur de maïs, de viande bovine et de volailles, quatrième producteur de viande porcine

Mais quel que soit le vainqueur, la politique agricole visant à la fois à améliorer la productivité de l’agriculture familiale et celle de la production destinée à l’exportation devrait se poursuivre. Certes, l’agriculture ne représente que 5 % du Pib. Mais en y ajoutant l’industrie agroalimentaire, qui exporte 44 % de sa production, le pôle agricole et agroalimentaire représente 23 % de la production nationale.

Retrouvez les articles publiés par Terre-net Média à l'occasion du Mondial 2014, et détaillant la puissance de ce géant agricole et agroalimentaire.

(Cliquez sur les étoiles pour accéder aux articles thématiques)


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous