Laiterie Remonté contre les impôts à payer, un laitier allemand déménage en Suisse

AFP

LEPPERSDORF (Allemagne), 13 oct (AFP) - Le propriétaire de la laiterie allemande Theo Mueller, qui emploie 4.500 personnes en Europe, va déménager en Suisse et menace de transférer le siège de l'entreprise sur les terres helvétiques en raison de la législation fiscale allemande, a-t-il indiqué lundi.

Au jour d'aujourd'hui, les héritiers devraient payer 200 millions d'euros de droits de succession et d'impôts sur les donations entre vifs s'il cédait son entreprise, a affirmé le laitier devant des journalistes à Leppersdorf, près de Dresde (est).
"Je ne peux pas accepter que l'Allemagne prélève de tels impôts. C'est extrêmement pénalisant pour l'existence d'une société qui se porte bien", a ajouté le patron de cette laiterie, l'une des plus grandes d'Allemagne.
"On ne peut pas accepter que des entreprises familiales soient désavantagées par rapport aux sociétés par actions", a ajouté Theo Mueller, issue d'une famille qui dirige depuis quatre générations cette entreprise.
Le groupe laitier Mueller, présent également en Italie, en Espagne et en Grande-Bretagne, a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 1,7 milliard d'euros. Il table cette année sur une progression à 1,9 milliard d'euros.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous