Agriculture biologique Arterris s'organise pour suivre le développement de la filière bio du grand sud

CLG Terre-net Média

Engagée depuis 1999 dans la filière des grandes cultures bio, la coopérative agricole Arterris franchit une nouvelle étape en annonçant la mise en place d’une organisation interne dédiée au bio.

Le territoire couvert par Arterris représente environ 6 % de la surface des grandes cultures bio du sud-ouest, dont la moitié en céréales à paille. La coopérative, avec 240 adhérents en bio, compte en rassembler plus de 330 pour la campagne 2018. Et d’ici 2022, Arterris prévoit de doubler son activité. « Du fait des cours plus stables et de l’augmentation de la demande, le contexte est favorable à la conversion. »

Pour accompagner cette croissance, Arterris a notamment nommé un référent « production grandes cultures bio ». Ce dernier devra accompagner les producteurs en AB ou en conversion et animer un réseau de techniciens. La coopérative souhaite également augmenter ses investissements dans les outils de stockage des productions bio.

Arterris fait partie d’AgriBio Union, regroupement de six coopératives pour l’accompagnement des producteurs bio et la mise en marché de leurs productions. D’ici 2022, AgriBio Union envisage un doublement des surfaces, soit une collecte de 120 000 tonnes. Arterris est aussi associée dans BioSud en Camargue, dont 80 % de l’activité est réalisée en riz. Le DGA d’Arterris, Christian Reclus, conclut : « Le développement du bio est fortement lié à la demande. Il est donc indispensable de construire des filières sur mesure sans dissocier production et mise en marché, comme l’illustre l’exemple du riz de Camargue. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous