Sécheresse 2011 Le Bcpf incite à « conclure sans retard des contrats de vente de paille »

Terre-net média

Le Bureau commun des pailles et fourrages invite tous les acteurs – producteurs, utilisateurs et intermédiaires – du marché de la paille et des fourrages à se mobiliser en vue de conclure des contrats de vente de paille.


La valeur agronomique de la paille est estimée
à 25 €/t, selon le Bcpf. (© Terre-net Média)

Faisant le point sur les perspectives d’approvisionnement du marché, l’association (1), estime que la sécheresse pourrait causer une baisse des rendements en paille d’un tiers par rapport aux rendements moyens des années précédentes, soit 1,5 à 2 tonnes de pailles par hectare. « Cela imposera de conserver plus d’hectares de paille par rapport à l’année dernière » précise-t-elle dans un communiqué.

Le Bcpf rappelle à titre indicatif que « la valeur agronomique de la paille est évaluée en moyenne nationale à environ 25 €/tonne, sur la base du coût des engrais nécessaires pour la remplacer et en prenant en compte la perte de matière organique liée à son exportation. »

L’association indique enfin qu’elle « tient gratuitement à la disposition des intéressés des modèles dont ils peuvent s’inspirer pour contracter en toute confiance ».

 

 


Le Modef souhaite la réquisition des fourrages disponibles

Dans un communiqué du 13 mai 2011, le Modef appelle le gouvernement à prendre des mesures fortes :

  • Réquisition des fourrages disponibles dans les zones non sinistrées et des pailles dès la récolte des céréales au prix moyen des 3 ou 4 dernières années afin de bloquer toute spéculation ;
  • Interdiction du broyage des pailles,
  • Mise à disposition des moyens de transport militaires afin d’acheminer ces fourrages chez les éleveurs sinistrés qui en ont besoin.
  • Autorisation des éleveurs à implanter des cultures fourragères dérobées (sorgho, colza, fourrager..) sans pénalités sur les aides directes bovines et Dpu. Attribution immédiate d’aides du fonds national de gestion des risques en agriculture pour permettre aux éleveurs de s’approvisionner en fourrage aliment de secours.

Par ailleurs, au delà ces mesures urgentes, le Modef demande au gouvernement et aux parlementaires de mettre un terme au désengagement de l’Etat sur le régime des calamités agricoles en créant une véritable caisse mutuelle de garantie des calamités agricoles.

« Ce service public basé sur la solidarité de toutes les filières agricoles de la fourche au caddie aurait non seulement la mission de compenser les pertes d’exploitation dues aux aléas climatiques mais également des missions de recherche en matière de prévention et d’adaptation des systèmes de production au réchauffement climatique. »

 

Concernant la sécheresse 2011, lire également:

Sécheresse 2011 - Exceptionnelle? Comparable à 1976 ? Jusqu'à quand pourrait-elle durer?

Bruno Le Maire va demander un versement anticipé de la Pmtva et un assouplissement des Mae

L'utilisation des jachères autorisée par Bruno Le Maire pour l’affouragement des animaux

Les premières propositions pour pallier les déficits de fourrages

Sécheresse - Situation de crise, restrictions dans 28 départements

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles sur l'Observatoire météo.

(1) Sont membres du Bureau commun des pailles et fourrages l’Agpb, l’Ucipff, Coop de France Métiers du grain, la Cne, la Fnsacc, l’Agpm, le Syncopac, l’Apca, Ja, la Fnsea et la Fncuma.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous