Muscadet Selon Hervé Gaymard, l'Etat et l'Union européenne "accompagneront" sa restructuration

AFP

LA HAYE-FOUASSIERE (Loire-Atlantique), 10 novembre 2003 - L'Etat et l'Union européenne, via la politique agricole commune (PAC), "accompagneront" les efforts du vignoble du muscadet pour se restructurer et sortir de la crise, a annoncé lundi 10 novembre 2003 près de Nantes le ministre de l'Agriculture Hervé Gaymard.

La PAC pourrait notamment financer une mesure nouvelle d'arrachage temporaire des plants de vigne, a évoqué le ministre après une table ronde avec les professionnels. Déjà testée en Languedoc-Roussillon, la "reconversion qualitative différée" permet au vigneron d'opter, au bout de deux ans, soit pour l'arrachage définitif, soit pour une replantation de la parcelle avec un cépage de meilleure qualité.
Le vin blanc de Nantes (près de 100 millions de bouteilles distribuées par an) pâtit d'un prix de vente trop faible depuis une dizaine d'années, avec notamment une part croissante du hard-discount dans le volume commercialisé. L'interprofession a décidé de restructurer le vignoble, en réduisant peu à peu le territoire de l'appellation muscadet, et en s'appuyant notamment sur les nombreux départs à la retraire de viticulteurs prévus dans les années à venir. La démarche a été qualifiée lundi de "plan stratégique volontaire" par M. Gaymard.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Contenu pour vous