Salon agricole Sima 2019, c’est déjà parti !

Terre-net Média

Encore huit mois avant le Sima 2019 et pourtant les grandes tendances du salon en termes d’exposants et de thématiques sont déjà élaborées. Un Sima 2019 dont l’implantation se précise et qui regarde à 360° l’ensemble du monde agricole pour satisfaire ses nouveaux exposants.

Avec 232 000 visiteurs en 2017 le Sima 2019 fera-t-il mieux ?Avec 232 000 visiteurs en 2017 le Sima 2019 fera-t-il mieux ? (©Comexposium) « Il n’y a plus de schéma, plus de modèles pour l’agriculture de demain » a déclaré Martine Degremont, la directrice du Sima. C’est pourquoi avec l’Axema, l’organisateur du Sima cherche pour cette édition 2019 à s’ouvrir plus largement à l’ensemble des modes de production : grandes cultures, élevage et cultures spécialisées. Comexposium, la société organisatrice du Sima et de huit autres salons professionnels, a annoncé avoir commercialisé plus de 85 % des 27 hectares d’exposition pour le Sima 2019.

Les plans du salon sont déjà bien avancés et certains stands déménagent comme Case-IH qui vient à l’entrée du salon dans le Hall 5A juste à coté de Kuhn. À noter également la surface du tractoriste chinois Yto qui est multipliée par cinq par rapport à l’édition précédente. Rosthelmash, le fabricant russe de moissonneuses-batteuses, signe aussi son retour à Paris en 2019.

Mais l’édition 2019 ne sera pas uniquement dédiée aux machines, elle sera aussi consacrée aux nouvelles technologies avec des exposants comme Climate Corporation ou bien encore DKE. « Nous nous félicitions de la présence de tous les grands comptes et nous accueillons avec plaisir les nouveaux exposants comme par exemple le turc Basak et ses tracteurs, la gamme de fenaison du slovène SIP ou encore les barres de coupe du Canadien MacDon. »

Avec 23 % des visiteurs en provenance de l’étranger en 2017, il paraît normal d’avoir plus de 50 nouveaux exposants pour cette édition dont la plupart sont des internationaux.

« Le Sima, ce n’est pas seulement des choses à voir, mais aussi des choses à penser » a précisé Sébastien Garnier, le directeur de la communication du salon. Le salon sera ponctué de temps forts comme des tables rondes et des conférences où seront débattus des sujets variés comme l’agriculture biologique, l’emploi et le recrutement dans la filière du machinisme ou encore l’agriculture connectée. Pour la première fois, le salon accueillera aussi un Job Dating et un village de l’innovation en plus de son village des start-up.

Pour rappel, en 2017, le Sima a réuni plus de 232 000 visiteurs en provenance de 135 pays qui ont pu découvrir les produits de 1 800 exposants. « Le Sima, c’est 18 mois de construction, il reste encore beaucoup à faire », a conclu Martine Degremont.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous