Edito Toujours pas de visibilité à cinq ans

Terre-net Média

Edito paru dans Terre-net Magazine n°33 de février 2014.

Couverture Terre-net Magazine 33Consultez Terre-net Magazine en ligne ici. (©Fotolia, Terre-net Média)

Frédéric Hénin, rédacteur en chef de Terre-net.frFrédéric Hénin, 
rédacteur en chef de
Terre-net.fr (©Tnm)
Pour s’installer, les jeunes diplômés de l’enseignement agricole, très réputés pour leurs capacités d’intégration professionnelle, ne méritent-ils pas mieux ? 

Deux lois de "modernisation" et "d’avenir" pour l’agriculture en trois ans et une réforme de la Pac après un bilan en 2010 n’offrent toujours pas de cadre serein pour construire un projet d’installation viable à cinq ans. 

Des aides majorées après 2015 pour les futurs installés et un contrôle des structures plus strict pour faciliter l’accès au foncier ne suffisent pas pour bâtir un projet. La baisse des revenus agricoles de 18,8 % en 2013, après une hausse de 1,9 % en 2012, rappelle de nouveau la difficulté d’un tel exercice tant la volatilité des prix et des charges est forte.

Or la diminution des aides Pac du premier pilier après 2015 n’est pas accompagnée d’un dispositif de régulation des prix très offensifs et elle ne met pas fin aux distorsions sociales et environnementales avec nos voisins européens, à l’origine de surcoûts. Comment les jeunes, confrontés à une exigence de rentabilité dès l’installation, seront-ils en mesure d’allier performance économique et écologique ? Le risque de sacrifier la compétitivité de l’agriculture française sur l’autel de l’agro-écologie est grand. Faute de recherche, trop de solutions apportées sont encore assimilées à des mesures confiscatoires. 

La mobilisation continue, mais chacun dans son pré carré. Pour la Confédération paysanne, le virage de l’agro-écologie n’est pas suffisamment prononcé. Et à la Coordination rurale, on milite toujours pour le retour aux fondamentaux, qui ont fait le succès de la Pac à ses débuts ! Fait inédit, la Fnsea, "pas entendue", organise ce mois-ci ses assises. « Non pas pour bâtir une contre-loi d’avenir », assure son président, Xavier Beulin, mais pour établir un état des lieux de toutes les demandes vaines formulées depuis des années (Tva sociale, choc de simplification, coût du travail, recherche, couverture des risques…) ; en espérant cette fois-ci des réponses du gouvernement !


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous