Mycotoxines Une réglementation trop sévère en préparation, selon un chercheur de l'Inra

Agra Presse

La commission européenne prévoit de réglementer d'ici la fin de l'année 2003 les seuils en déoxynivalénol (DON) dans les produits destinés à l'alimentation humaine. Il s'agit d'une mycotoxine présente dans les céréales et qui se développe dans les champs. La filière céréalière française (Intercéréales) et le Copa-Cogeca considèrent que les propositions de Bruxelles sont trop strictes.

« Elles risquent d'exclure une part importante de la récolte céréalière française en année humide, sans pour autant assurer davantage de protection du consommateur» considère Vincent Magdeleine, de la Ffcat (coopératives de collecte-appro).
C'est aussi le point de vue de Pierre Galtier, directeur de recherche à l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) de Toulouse et coordinateur sur les mycotoxines à l'Inra : « A mes yeux, la réglementation devrait être moins sévère que les propositions actuelles car les DON ne sont pas cancérigènes» a-t-il précisé lors d'un débat sur le sujet des mycotoxines le 5 novembre au Palais de la découverte (Paris).



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous