Engrais Vers un durcissement des règles de contrôle

Agra Presse

Pour la campagne en cours, le ministère de l'Agriculture a décidé d'imposer à tous les engrais des contrôles sur la formulation et la teneur en certains «éléments traces» (présents à des doses infinitésimales).

Un arrêté du 5 septembre 2003 précise l'obligation de réaliser des analyses régulières du produit avant sa commercialisation, y compris pour les engrais qui ne sont pas commercialisés selon une norme française (Afnor) ou européenne (CEN), c'est-à-dire environ 10 % des engrais.

Le responsable de la mise sur le marché doit vérifier les spécifications et les éléments de marquage (formulation NPK) tous les trois mois. Il doit aussi réaliser tous les six mois ou à chaque modification dans l'origine ou la nature du produit, une analyse des teneurs en arsenic, cadmium, chrome, cuivre, mercure, molybdène, nickel, plomb, sélénium et zinc. Il doit enfin faire une évaluation des risques de la présence éventuelle de germes pathogènes. Tous ces éléments doivent être consignés par écrit et tenus à la disposition des services compétents pendant trois ans.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous