Agroalimentaire Wilmar a engrangé pendant la crise du Covid-19

AFP

Wilmar, le géant singapourien du négoce agricole, des plantations et de l'agroalimentaire, a vu son bénéfice net augmenter de 50 % au premier semestre, et son chiffre d'affaires de 12 %, malgré la crise du Covid-19 début 2020.

De janvier à juin, Wilmar a dégagé un bénéfice net de 611 millions de dollars américains contre 408 millions l'an passé et réalisé un chiffre d'affaires de 22,6 milliards USD contre 20,2 milliards l'an passé, a précisé le groupe dans son communiqué.

« La Chine, le pays où le groupe dispose de ses installations les plus importantes, a récupéré plus tôt que le reste du monde de la pandémie », a détaillé le PDG Kuok Khoon Hong, même si la pandémie a provoqué des « disruptions et de la volatilité sur les marchés où le groupe est présent, avec l'introduction de confinements pour empêcher la diffusion du virus ».

La division Produits de consommation a particulièrement progressé car les gens « ont mangé plus souvent à la maison et des produits de meilleure qualité », a indiqué Wilmar. Elle a enregistré une hausse de 40 % de ses ventes au cours du semestre à 5,3 milliards de dollars, qui a plus que compensé le recul de près de 10 % des ventes en gros auprès de la restauration, touchée par les mesures de confinement.

La division Alimentation animale, huiles végétales, oléagineux, céréales et sucre aussi s'est mieux comportée : les ventes de sucre ont fait un bond de 43 % à 1,8 milliard de dollars, celles d'oléagineux et céréales de 24 % à 3,5 milliards, alors que les ventes d'huiles tropicales n'ont progressé que de 5,8 % (et baissé de 7,7% en volume).

« Nos opérations de produits de consommation, et de produits industriels ont fait un bon premier semestre en raison d'une reprise forte au deuxième trimestre et devraient continuer durant le reste de l'année. L'augmentation récente des prix de l'huile de palme devrait aussi contribuer favorablement à nos activités de plantation », a commenté le PDG. « Nous sommes prudemment optimistes sur le deuxième semestre de l'année », a-t-il ajouté.

Le groupe a obtenu l'inscription de sa filiale chinoise Yihai Kerry Arawana Holdings à la bourse chinoise de Shenzhen et a soumis sa demande d'introduction en bourse auprès des autorités de régulation de la bourse chinoise pour approbation, a précisé Wilmar.

« Même si le feu vert du Comité de régulation a été obtenu il n'y a encore aucune certitude ni assurance sur la date d'annonce de l'introduction en bourse », a indiqué Wilmar à ses actionnaires.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous