Mali 5 % de matières grasses dans le chocolat, une aubaine pour le karité

AFP

ZANTIEBOUGOU (Mali), 10 août (AFP) - La célèbre Union des regroupements féminins de Zantiébougou (près de 200 km au sud de Bamako), spécialisée dans la production de beurre de karité, entend vendre désormais ses produits à l'extérieur avec l'entrée en vigueur de la directive européenne sur l'introduction dans le chocolat de jusqu'à 5 % de matières grasses végétales.

Les 2 250 femmes de l'Union de Zantiébougou produisent chaque année depuis 1999 de manière artisanale, environ 15 tonnes de beurre de karité.

Elles entendent désormais se tourner de plus en plus vers l'extérieur et vendre notamment aux fabricants de chocolat, le beurre de karité, utilisé jusque-là pour la cuisson, le massage, les cheveux, la pharmacopée et contre la fatigue musculaire. Quelques commandes sont déjà arrivées d'Espagne et des Etats-Unis, affirment-t-elles.

Avec plusieurs dizaines de millions d'arbres de karité, selon les chiffres officiels, le Mali est à côté du Burkina Faso, l'un des gros producteurs mondiaux d'amande et de beurre de karité.

Des personnalités étrangères, des fonctionnaires internationaux et des ministres qui ont visité cette Union, l'ont qualifié dans un livre d'or mis en évidence sur place de "véritable exemple d'association qui marche".

L'Union fonctionne avec l'appui financier de deux organisations non gouvernementales (ONG) maliennes: L'Association malienne pour la promotion des jeunes (AMPJ) et la Fondation pour le développement en Afrique (ADF).

Avec les millions de francs CFA dégagés par ces deux ONG, l'Union est devenue autonome sur le plan financier, explique Yacinthe Fané, gestionnaire du centre.

Une partie du bénéfice annuel recueilli par ces femmes est réinvesti dans la production et une autre partie est déposée sur un compte d'épargne.

Le processus pour l'obtention du produit fini du karité n'a aucun secret pour la coquette Mariam Ouattara malgré la quarantaine entamée et ses soeurs.

A la base, les 2 250 femmes regroupées en quinze sous associations font la cueillette des nombreux fruits de la région.

Si le karité ne commence à produire que 15 à 30 ans après sa première pousse, le gros avantage, c'est sa durée de vie qui est de 150 ans et ne nécessite aucun entretien particulier, explique Ouattara avec un grain de beauté sur le visage mis en relief.

Les femmes sont à toutes les étapes de la transformation du karité entre autres, le dépulpage des noix, l'ébouage, le séchage dans un four traditionnel, le décorticage, le broyage au moulin des noix, la purification des noix jusqu'à la mise en boîte du beurre de karité estampillée "Beurre de karité de l'UGFZ, e-mail: ampj@timbagga.com.ml".

"Mais notre problème aujourd'hui, c'est d'avoir une machine à travers laquelle on peut extraire directement le beurre de karité à partir des amandes parce que jusqu'à présent nous utilisons la méthode traditionnelle", reconnaît toutefois Mariam Ouattara, soulignant également qu'avec cette "machine moderne nous pourrons produire jusqu'à 4O tonnes de beurre de karité par an".

Les autorités nationales "conscientes" des enjeux pour la croissance de l'économie malienne se sont déjà engagées à réorganiser la filière.

Récemment, un atelier a regroupé le ministère malien de la Promotion de la femme, le Centre canadien d'étude et de coopération internationale, (CECI) et le Centre d'analyse et de formulation de politique de développement.

Selon les conclusions de cette rencontre, 80 % des revenus des femmes en milieu rural proviennent du karité extrait notamment au sud du Mali.

La création d'une cellule interministérielle pour la promotion du karité sous un label malien et l'organisation de toutes les femmes en regroupements féminins, ont également été décidées.

Sur ce plan, les 2 25O femmes du village de Zantiébougou ont déjà une bonne longueur d'avance sur leurs soeurs des autres contrées maliennes. Et elles entendent consolider cette avance avec l'ouverture vers l'extérieur.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous