Fruits/légumes Les producteurs français dénoncent les avantages obtenus par les agriculteurs allemands

AFP

Les producteurs français de fruits et légumes dénoncent la mise en place prochaine du dispositif de "régionalisation" des aides à l'agriculture en Allemagne, lundi 8 décembre 2003, dans un communiqué. Ce dispositif pour le secteur des fruits et légumes qui ne bénéficiait pas jusqu'à présent d'aides, adopté en catimini lors de la réforme de la PAC (Politique Agricole Commune) à Luxembourg en juin dernier, pourrait être prochainement définitivement accepté par Bruxelles, selon sept organisations françaises.

Il permettrait à des agriculteurs allemands désireux de se reconvertir, de produire des légumes, frais ou de conserve, des fruits et pommes de terre, des semences potagères, voire des fleurs et bulbes, tout en continuant à bénéficier de primes à l'hectare dont le montant est compris entre 250 et 349 euros. Pour ces organisations, "il faut prendre les mesures appropriées pour gommer les distorsions de concurrence, instituées par la réforme de la PAC et la régionalisation des aides" ainsi que "mettre en place des dispositifs de gestion des marchés pour anticiper les crises".
Pour le moment, seuls, quatre pays -l'Allemagne, le Danemark, le Luxembourg et la Finlande- ont adopté, dans le cadre de la réforme de la PAC, le système de la "régionalisation" qui permet, tout en limitant la production totale de ces secteurs au niveau actuel, à des agriculteurs se reconvertissant, de toucher des "aides découplées" pour produire des fruits et légumes.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous