Fruits et légumes Les producteurs français, espagnols et italiens inquiets

AFP

PARIS, 26 sept (AFP) - Les producteurs français, espagnols et italiens de fruits et légumes s'inquiètent d'une demande allemande en faveur de ses producteurs pour que ceux-ci puissent bénéficier d'aides communautaires.

Lors de la réforme de la PAC le 26 juin dernier, il a été décidé "qu'aucun droit à paiement ne peut être mis en oeuvre lorsque, sur des terres éligibles au bénéfice des aides, sont cultivés des fruits, des légumes ou des pommes de terre de consommation", rappellent les organisations professionnelles de producteurs de ces trois pays dans un communiqué commun publié vendredi à Paris.

La demande allemande devrait être étudiée, selon certains sources proches du dossier, lors du Conseil des ministres de l'Agriculture qui se réunit lundi à Bruxelles.

"Face à une situation récurrente (...), nous nous interrogeons de plus en plus en plus sur le devenir de l'UE", affirment les organisations de producteurs français, espagnols et italiens.

Pour elles, "le droit de la concurrence est bafoué dans ses principes fondamentaux par l'institution qui le défend".

Les organisations signataires du communiqué sont la FNPL (Fédération nationale des producteurs de légumes) et la FNPF (Fédération nationale des producteurs de fruits) pour la France, la Fepex pour l'Espagne et l'Assomela pour l'Italie.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous