OMC Pascal Lamy préconise une « approche réaliste » et « souple »

Agra Presse

Le commissaire européen au Commerce Pascal Lamy a estimé le 1 er avril qu'il ne fallait « pas dramatiser » l'échec des membres de l'OMC d'arriver à un accord sur les modalités des négociations agricoles à la date prévue du 31 mars, et a préconisé une « approche réaliste » et « souple ».

Dans un communiqué, le commissaire dit « partager avec beaucoup d'autres la déception » de voir que l'échéance du 31 mars « a été manquée ».

« Mais il ne faut pas dramatiser les dates limites » qui servent surtout aux différentes parties « à clarifier leurs positions », ce qui a été « largement fait » dans le cadre de ces négociations, a-t-il assuré.

« Les positions trop ambitieuses n'aideront pas à remplir le fossé entre les différents membres de l'OMC », selon lui. L'UE a fait des efforts pour « répondre aux attentes des membres les plus ambitieux» de l'OMC en matière de libéralisation du commerce agricole et sa position est à « mi-chemin » entre les approches extrêmes sur le sujet, a conclu Pascal Lamy.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également


Contenu pour vous