Développement rural Près de 6 milliards d'euros pour les dix pays adhérents

AFP

La Commission européenne a décidé d'octroyer près de six milliards d'euros aux dix futurs Etats membres de l'UE élargie, dont près de la moitié à la Pologne, pour assurer leur développement rural entre 2004 et 2006.

Ces fonds - 5,76 mds d'euros très exactement - "aideront les agriculteurs dans les nouveaux Etats membres à se moderniser, se restructurer et répondre aux critères de production" voulus par l'UE, a relevé le commissaire européen à l'Agriculture, Franz Fischler, dans un communiqué. Ils permettront aussi un "développement durable dans les zones rurales", soucieux de l'environnement et de l'équilibre social, a ajouté le commissaire.

Selon la Commission, les sommes allouées pourront, par exemple, permettre le départ anticipé d'agriculteurs à la retraite, le boisement de terres agricoles, mais aussi octroyer une aide pour assurer une production de qualité, sans parler de différents mécanismes de soutien aux zones rurales. Sur les 5,76 mds d'euros, un peu plus de 2,8 mds iront à la Pologne, où le secteur agricole emploie encore une part importante de la population active.

Viennent ensuite la Hongrie (602 millions), la République tchèque (542 millions), la Lituanie (489 millions). Malte se verra attribuer seulement 26 millions. La Commission européenne s'était inquiétée, en novembre, des retards des pays adhérents à mettre en place les agences de paiement qui seront chargées de la gestion des aides directes aux agriculteurs des futurs membres de l'UE.

"On a vu des progrès, mais il faut que les nouveaux Etats membres continuent de faire les efforts nécessaires pour se préparer" et installer les "mécanismes de contrôles" indispensables, faute de quoi la Commission pourrait ne pas verser ces aides aux retardataires, a déclaré mercredi 14 janvier 2004 le porte-parole de M. Fischler.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous