Canicule 3,4 millions de volailles mortes en Bretagne et Pays de la Loire

AFP

RENNES, 22 août (AFP) - Quelque 3,4 millions de volailles sont mortes en août en Bretagne et Pays de la Loire en raison de la canicule, a-t-on appris vendredi auprès des FRSEA de ces régions.

Deux millions de gallinacés ont succombé à la vague de chaleur en Bretagne, dont 1.250.000 poulets, 450.000 poules pondeuses et 250.000 dindes.

Dans les Pays de la Loire, 1,4 millions d'animaux (poulets, poules pondeuses, dindes et canards) ont été décimés par la chaleur. Les pertes dans les couvoirs sont évaluées, pour les oeufs destinés à la reproduction, à 5,5 millions d'oeufs de poules, 420.000 de dindes et 9.000 de canes.

Par ailleurs, 75.000 lapins et plus de 15.000 porcs, truies et porcelets sont morts dans cette région, selon la FRSEA Pays de la Loire.

Les températures supérieures à 35°C du début août ont fait monter le mercure dans les poulaillers jusqu'à 50°C. Les exploitations industrielles ont été davantage touchées que les plus petites, en raison de la forte densité des animaux.

Cette hécatombe a saturé les capacités des équarrisseurs, qui dépècent et traitent les carcasses d'animaux. Les préfectures des neuf départements de Bretagne et Pays de la Loire ont dû prendre des arrêtés qui permettent aux éleveurs d'enfouir eux-mêmes les carcasses d'animaux, afin d'éviter qu'elles ne pourrissent.

Les FRSEA comptent sur la conférence agricole de vendredi pour prendre des mesures d'aide envers les aviculteurs frappés par la canicule. Principales décisions attendues: des aides directes, le renflouement du Fonds national de calamités agricoles et le décret d'une année blanche pour les charges financières et sociales des agriculteurs.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également


Contenu pour vous