Prairies 4 millions d'hectares perdus en 30 ans dans l'hexagone

Agra Presse

L'avenir des prairies a été au centre d'un colloque organisé le 28 octobre par l'Association française pour la production fourragère (AFPF).

Quatre millions d'hectares en herbe ont disparu dans l'hexagone entre 1970 (où elles représentaient 43 % de la SAU) et 2000 (34 % de la SAU). À l'échelle de l'Union européenne, les surfaces en herbe ont régressé de 12 % sur les 20 dernières années. Le succès rencontré auprès des agriculteurs par la prime au maintien des systèmes d'élevage extensifs (appelée « prime à l'herbe ») - environ 5 millions d'hectares contractualisés en France - n'a pas permis d'enrayer le recul général. Tant cette prime que celle qui lui a succédé en 2003 (la prime herbagère agro-environnementale ou PHAE) restent mal adaptées à la Bretagne, ont souligné à titre d'exemple certains intervenants. De fait, l'élevage laitier intensif de l'Ouest français est peu incité à se convertir à l'herbe : le maïs est souvent la seule possibilité pour maintenir l'autonomie fourragère de l'exploitation et la prime PAC « maïs » est bien plus rémunératrice que la prime herbagère.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous