OGM/vins Terre et Vin du Monde s'oppose aux OGM dans la viticulture

AFP

PARIS, 8 juil 2004 - L'association Terre et Vin du Monde, qui réunit plusieurs centaines de viticulteurs de France, d'Allemagne, d'Espagne et des Etats-Unis, a annoncé jeudi qu'elle demandait l'interdiction des OGM dans le vin, que ce soit dans la vigne ou les produits utilisés en oenologie comme la levure.

"Nous estimons que les OGM, mettant en danger la biodiversité, apprauvriraient la variété de nos cépages. Leur utilisation, même involontaire - par contamination - pouurait avoir des effets imprévus autant qu'irréversibles", a affirmé Alain Graillot, président de Terre et Vin du Monde, lors d'une conférence de presse.

L'association, née en 2001, rappelle que l'INAO (Insitut national des appelations d'orgine) a interdit, en 2002, toute utilisation des OGM dans les appelations d'origine contrôlée (AOC) en France. Mais Terre et Vin du Monde déplore que le décret d'application correspondant, élaboré sous le gouvernement Jospin, attende toujours la signature de l'actuel ministre de l'Agriculture Hervé Gaymard. "Il nous apparaît de la plus haute importance que l'avenir de notre métier ne s'élabore pas sous la seule influence et les seuls intérêts des scientifiques, des industriels et des technocrates", souligne Terre et Vin du Monde.

L'association craint notamment que le ministère de l'Agriculture autorise en 2005 un essai OGM contre la maladie du Court Noué à Colmar en Alsace. "C'est normal que la viticulture de qualité soit la plus sensible au risque d'industrialisation", a affirmé Daniel Cathiard, propriétaire du Château Smith Haut Lafitte. Terre et Vin du Monde réunit notamment plusieurs propriétaires des plus grands domaines français comme Chateau Latour, Château Pichon Longueville, Cos d'Estournel, Château Smith Haut Lafitte, Domaine de la Romanée Conti, Beaucastel et Jaboulet.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également


Contenu pour vous