Hérault Un vigneron appose sur ses bouteilles une motion pour les femmes enceintes

AFP

SAINT-DREZERY (Hérault), 1 oct 2004 - Un viticulteur de Saint-Drézéry (Hérault) a décidé d'apposer sur l'étiquette de ses bouteilles un avertissement destiné aux femmes enceintes, a-t-on appris vendredi auprès de l'intéressé.

Cette initiative devance un projet, annoncé cet été le ministre de la Santé, Philippe Douste-Blazy, qui avait recueilli un avis partagé au sein de la profession viticole. "Je préfère prendre l'initiative maintenant plutôt que de me faire imposer plus tard un étiquetage trop agressif et mieux vaut un message d'information que d'interdiction", a fait valoir à l'AFP Gérard Bru, patron du Château du Puech-Haut, un domaine de 120 hectares des Coteaux du Languedoc, produisant quelque 600.000 bouteilles d'appellation d'origine contrôlée (AOC).

"Et si je peux sauver ne serait-ce qu'un enfant, alors cela n'aura pas été inutile", a-t-il ajouté. Chacune de ses bouteilles portera désormais l'inscription "déconseillé aux femmes enceintes", a indiqué ce vigneron atypique de 56 ans, ancien industriel aux usines Alstom de Montpellier, reconverti dans la vigne il y a une vingtaine d'années.

Interrogé par l'AFP, le président des vignerons coopérateurs de l'Hérault, Jean Huillet, a fortement critiqué cette démarche personnelle, estimant qu'il s'agissait d'une "sacrée stupidité" qui "va contribuer à l'idée que le vin est un produit dangereux comme le tabac".



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également


Contenu pour vous