35 heures Doux supprime 23 jours de RTT

AFP

PARIS, 26 août 2004 - Le groupe français Doux, numéro un européen de la volaille, a supprimé depuis le 1er juillet les 23 jours de RTT accordés à ses salariés, a annoncé le groupe jeudi, dans le cadre de la dénonciation d'un accord interne sur les 35 heures conclu en 1999.

A compter du 1er juillet, indique le communiqué de Doux, la durée effective du travail passe à 35 heures par semaine (payées 39 heures) contre 32,83 heures précédemment (payées 39 heures), précise la direction. Les pauses obligatoires de 2,5 heures par semaine sont désormais incluses dans le salaire alors qu'elles en étaient exclues précédemment, précise-t-elle.

Environ 3.500 des quelque 6.500 salariés du groupe en France sont concernés par cet accord, avaient indiqué des sources syndicales en juillet en prévenant de l'intention de la direction de dénoncer l'accord de 1999 et de ramener les temps de récupération au minimum légal. Outre la perte des 23 jours de RTT, avait précisé à l'époque Slimane Khaoui, responsable CFDT, syndicat majoritaire dans l'entreprise, les salariés perdent également 500 euros par an environ, du fait de la suppression du paiement du temps de pause.

Selon la CFDT, le groupe Doux avait reçu 50 millions d'euros des pouvoirs publics lors de la mise en place des 35h. Le groupe volailler compte quelque 13.000 salariés dans le monde. La direction précise que "même si les conditions de marché sont difficiles (...), le groupe Doux s'inscrit résolument dans une perspective de continuation d'activité et de développement futur. Certains ajustement sont aucun doute à opérer et nous nous y sommes attelés. En aucune façon nous ne mettrons en péril l'avenir de nos salariés et de leur famille", ajoute Doux.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également


Contenu pour vous