Incendies Dans le Sud-Est : plus de 2 700 hectares parcourus

AFP

NICE, 10 août (AFP) - Le Sud-Est de la France, écrasé par la chaleur et en proie à la sécheresse, a continué de brûler durant le week-end, avec plusieurs nouveaux sinistres en Corse et en Lozère et un incendie, en cours depuis sept jours, dans le haut-pays niçois, dont les pompiers n'étaient pas venus à bout dimanche. Ces différents feux ont au total parcouru ou brûlé plus de 2 700 hectares.

Le feu de forêt autour de Lucéram, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Nice, a détruit en une semaine plus de 1 600 ha dans une zone difficile d'accès, à la végétation dense, ce qui constitue un handicap pour les pompiers.

"En raison de la sécheresse et de la configuration escarpée du terrain, le feu saute les barres rocheuses inaccessibles à pied", ont expliqué les secours qui ont mobilisé 700 pompiers, soutenus par des Canadair, des Tracker et, samedi, par deux hélicoptères bombardiers d'eau russes Mi-26.

Dimanche, après avoir changé de direction pendant la nuit, les flammes ont poursuivi leur progression vers le village de Piera-Cave, où s'était déjà propagé un incendie au début de l'été.

Une quarantaine de personnes ont dû être évacuées dans la nuit, au moment où les secours redoutaient que le feu ne redescende dans la vallée.

Un sapeur-pompier a été légèrement blessé par l'explosion d'un obus de la Seconde Guerre mondiale alors qu'il combattait le feu, a précisé le Codis.

Par ailleurs, deux jeunes de 17 et 18 ans ont été mis en examen dimanche pour "incendie volontaire" et écroués après avoir reconnu le jet d'un cocktail molotov qui avait provoqué un départ de feu, vite maîtrisé, dans la nuit de vendredi à samedi, sur les hauteurs de Nice, a-t-on appris de source judiciaire.

En Corse, les secours ont reçu dimanche le renfort des deux hélicoptères russes Mi-26 pour lutter contre un incendie qui a parcouru quelque 500 ha de maquis dans la région de Tolla.

Une centaine d'hommes et trois Canadair étaient mobilisés pour venir à bout du sinistre qui s'est déclenché samedi dans une zone escarpée. Des éleveurs et leurs bêtes ont été "mis en sécurité" ou ont quitté les lieux d'eux-mêmes.

Les pompiers de Corse-du-Sud ont fait face à un autre feu qui a parcouru entre 80 et 100 ha de maquis sur le plateau de Coscione, une région verdoyante. Là aussi, des éleveurs ont été "mis en sécurité".

En Lozère, un violent sinistre s'est déclaré dimanche après-midi, près du parc national des Cévennes, parcourant au moins 400 ou 500 hectares. Il a pris naissance près de Saint-Etienne-Vallée-Française et s'est développé sur les deux rives du Gardon, "dans un relief très difficile, escarpé, voire inaccessible et une végétation dense de pins et bruyères notamment", selon les pompiers.

Trois cents hommes étaient sur le terrain vers 17H00 et attendaient trois colonnes, soit 150 hommes de plus. Ils étaient assistés par quatre Canadair, deux Tracker, un Fokker et un hélicoptère de commandement.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous