Interdiction du chalutage profond Des politiques sollicitent le soutien de Hollande

Afp

Des politiques français de tous bords s'associent à un appel adressé dans Le Monde au président François Hollande afin qu'il soutienne la proposition de la Commission européenne d'interdire le chalutage en eaux profondes.

Publié sur une pleine page de publicité dans le quotidien daté de dimanche et lundi, cet appel à l'initiative de l'association Bloom de défense des océans et promotion d'une pêche durable, soutenu par plusieurs Ong, est notamment signé par Daniel Cohn-Bendit (Eelv), Jean-Louis Borloo (Udi), Anne Hidalgo (PS), Corinne Lepage (Cap21), Chantal Jouanno (Udi) ou Nathalie Kosciusko-Morizet (Ump).

Le message est titré : «François Hollande, l'avenir des océans profonds est entre vos mains ! ».

Les signataires demandent au président français de soutenir l'interdiction du chalutage profond proposée par la Commission européenne « en raison de l'absurdité du modèle économique et de l'empreinte écologique disproportionnée de la pêche en eaux profondes ».

« Pour trois espèces ciblées par les navires de pêche en eaux profondes, plus de 100 autres sont sacrifiées et rejetées mortes à la mer. Parmi elles, des espèces menacées d'extinction », notent les politiques. En France, « moins de dix navires sont impliqués (...) Ces navires sont chroniquement déficitaires malgré les subventions publiques qu'ils reçoivent ».

Fin juillet 2012, le Comité national des pêches maritimes (Cnpem) français avait dénoncé la proposition de la Commission d'interdire sous deux ans le chalutage en eaux profondes.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous