OGM Information judiciaire sur une destruction du maïs transgénique de Meristem

AFP

CLERMONT-FERRAND, 26 sept (AFP) - Une information judiciaire contre X pour "destruction de biens d'autrui" a été ouverte dans le cadre de l'enquête sur la destruction, à la mi-août, d'une parcelle de maïs transgénique exploitée en Auvergne à des fins de recherche médicale, a révélé vendredi le quotidien régional "La Montagne".

Cette information judiciaire, ouverte mercredi par le parquet de Clermont-Ferrand, fait suite à la plainte déposée par la société Meristem Therapeutics, propriétaire des plants, précise le journal.

Joint au téléphone par l'AFP, le procureur de la République, Michel Valet, a précisé que "l'information judiciaire (devait) permettre de poursuivre les investigations en cours sur cette destruction".

Le laboratoire de recherche Meristem Therapeutics, basé dans le Puy-de-Dôme, met actuellement au point un médicament capable traiter les troubles digestifs des patients atteints de mucoviscidose.

Le collectif OGM du Puy-de-Dôme, qui rassemble notamment la Confédération paysanne, Attac et des associations écologistes locales, a nié avoir participé à la destruction de la parcelle de 3.000 m2, tout en affirmant qu'il ne désapprouvait pas cette action.

Le préfet de la région Auvergne avait, par ailleurs, annoncé le 1er septembre que "tout serait mis en oeuvre" pour assurer la sécurité des plants de maïs destinés à la recherche médicale.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous