Viande Interbev signe un accord sur la vente directe et l'abattage familial

Agra Presse

Face au développement des abattages familiaux et à l'augmentation de la vente de viande en circuit direct par les éleveurs, les douze familles de l'interprofession de l'élevage et de la viande ont décidé d'afficher un discours unitaire.

Dans un accord, dont les dernières signatures ont été recueillies fin janvier, les professionnels s'engagent à rappeler sur le terrain les règles qui doivent s'imposer. Concernant l'abattage familial, les caprins, ovins et porcins peuvent être abattus sur l'exploitation ; les bovins doivent être abattus à l'abattoir. La viande issue de ces animaux est réservée exclusivement à la consommation de la famille de l'exploitant, et ne peut être cédée ni à titre onéreux, ni à titre gratuit. Pour ce qui est de la vente directe, l'accord interprofessionnel rappelle aux éleveurs que les produits animaux issus de l'abattage doivent respecter la réglementation sanitaire (dont le passage obligatoire par un abattoir, y compris pour les agneaux), et assurer une bonne information au consommateur (prix, dénomination des morceaux, origine...). L'accord confie à Interbev un rôle d'« étude et de veille » en matière de concurrence entre les opérateurs de la filière.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous