Social La grève des contrôleurs sanitaires perturbe l'activité des abattoirs

Agra Presse

L'activité des abattoirs français a été perturbée lundi 20 janvier par l'appel à la grève lancé par les contrôleurs sanitaires (CGT, FO, CFDT) en raison d'un différend de nature indemnitaire (prime) avec leur ministère de tutelle, le ministère de l'Agriculture.

Après avoir été reçus le 20 janvier par les services de l'administration du ministère, les représentants des grévistes doivent rencontrer mercredi 22 janvier le cabinet d'Hervé Gaymard.

Cette grève a perturbé, de manière inégale, l'activité des abattoirs. « Le mouvement est sans doute un peu plus fort en Bretagne qu'ailleurs » indique t-on du côté des coopératives bétail et viande (FNCBV), précisant que les abattoirs touchés par cette action syndicale avaient vu leur activité se réduire de 20 à 30%.

Certains abattoirs n'ont pu ouvrir, à l'image de la Cooperl à Montfort (Côtes d'Armor). Les entreprises privées d'abattage (FNICGV) chiffrent à « 20 ou 30% » le taux de grève des contrôleurs sanitaires et demandent l'instauration d'un service minimum dans de telles situations.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous