Science Les chercheurs lancent une pétition pour défendre les essais OGM

Agra Presse

Huit chercheurs ont lancé le 3 septembre une pétition intitulée «la recherche et l'innovation sont les atouts de notre compétitivité, ne laissons pas saccager les travaux des chercheurs français».

Diffusée dans le monde scientifique, elle a pour objectif d'interpeller le gouvernement sur les destructions d'essais de plantes génétiquement modifiées. Plus d'un millier de chercheurs ont déjà signé. Pour la plupart, ils font partie de l'Inra et sont des spécialistes en biologie végétale. Mais le cercle s'est élargi. «Des économistes, des écologistes, des agronomes ont signé le texte» précise André Gallais, professeur à INA P-G, l'un des initiateurs de la pétition. Des chercheurs issus de la recherche privée sont également signataires. Les pétitionnaires envisagent d'organiser une conférence de presse pour présenter leur démarche avant la fin septembre. Par ailleurs, une parcelle de maïs transgénique d'un demi hectare appartenant à la société Monsanto a été détruite dans la nuit du 5 au 6 septembre, sur la commune de Magescq (Landes). L'action, qui n'a pas été revendiquée, est intervenue quelques heures après une manifestation organisée par un collectif anti-OGM landais.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous