; Stratégie de Bonduelle sur les légumes en conserve et surgelés

Bonduelle Les légumes longue conservation en sursis en Amérique du Nord

AFP

Le groupe Bonduelle a annoncé lundi réfléchir sur l'avenir de ses activités de légumes en conserve et surgelés en Amérique du Nord, représentant plus de 600 millions d'euros de chiffre d'affaires.

« Dans le cadre de la revue périodique de son portefeuille d'activités, le groupe Bonduelle annonce avoir engagé une réflexion sur l'évolution de sa business unit Bonduelle Americas Long Life au sein du groupe », est-il indiqué dans un communiqué, à l'occasion de la présentation des résultats annuels.

Cette activité, « née de l'acquisition en 2007 d'Aliments Carrière au Canada », consiste à transformer et commercialiser des légumes et fruits en conserve et surgelés à destination des linéaires de la grande distribution, principalement sous forme de marques de distributeurs, ou encore des professionnels de la restauration.

Le groupe liste parmi ses « priorités stratégiques » la « primauté du portefeuille de marques du groupe », c'est-à-dire des marques propres comme Bonduelle et Cassegrain, « gage d'indépendance et de pérennité ».

Au cours de son exercice décalé, clos fin juin, le groupe estime avoir eu « une activité et une rentabilité préservées dans un environnement sous contrainte sanitaire ». Son bénéfice net a progressé de 4,6 %, à 57,1 millions d'euros. Dans le même temps, sa marge opérationnelle courante s'est érodée, à 3,6 %. Elle était de 4,5 % lors de l'exercice 2018-2019, avant l'émergence de la pandémie de Covid-19, et de 3,8 % l'an dernier.

Le groupe avait déjà annoncé début août que son chiffre d'affaires annuel avait reculé de 2,7 %, à 2,78 milliards d'euros. Il a toutefois progressé de 1,6 % à devises et périmètre constants.

Pour l'exercice en cours, Bonduelle s'est fixé pour objectif - à périmètre et changes constants - « une croissance de 3 % de son chiffre d'affaires et un taux de marge opérationnelle courante de 3,8 % à 4 % ». Et ce « malgré un environnement sanitaire toujours incertain et un contexte hyperinflationniste ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

AFP