France / Sud-Est Plus de 30.000 hectares détruits cet été, un record depuis 1976

AFP

SAINTE-MAXIME (Var), 29 juil (AFP) - Les incendies de forêt ont brûlé plus de 30.000 hectares de forêt sur le pourtour méditerranéen et en Corse depuis le début de l'été, un record pour un début d'été depuis 1976, selon des chiffres de la sécurité civile communiqués jeudi à l'AFP.

Selon un bilan établi mardi, 23.000 hectares avaient été brûlés, une surface à laquelle il faut ajouter les 8.000 hectares parcourus par l'incendie des Maures et les surfaces détruites par d'autres sinistres, notamment au nord de Bonifacio, en Corse-du-Sud. Ce total, dans un contexte de forte sécheresse, fait suite à des mois de juin et juillet relativement calmes dans le sud-est et en Corse avec 4.250 hectares brûlés en 2002, 4.000 en 2000 et seulement 2.160 en 2001, selon ces chiffres.

Depuis 20 ans, la tendance était à la baisse dans ces régions. Les records établis jusqu'alors dataient de 1986 (25.800 hectares) et 1983 (23.600 hectares). Cette baisse coïncide avec l'adoption en 1987 d'une nouvelle doctrine de lutte, l'attaque du feu dans les dix minutes suivant sa détection. Mais dans le Var, la multiplicité de départs lundi (28 entre 10H00 et 22H00, selon les pompiers) et un fort mistral ont empêché cette technique d'être couronnée de succès.

Selon un bilan établi mardi, 23.000 hectares avaient été brûlés, une surface à laquelle il faut ajouter les 8.000 hectares parcourus par l'incendie des Maures et les surfaces détruites par d'autres sinistres, notamment au nord de Bonifacio, en Corse-du-Sud. Ce total, dans un contexte de forte sécheresse, fait suite à trois années relativement calmes avec 4.250 hectares brûlés en 2002, 4.000 en 2000 et seulement 2.160 en 2001.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous