Prolifération des sangliers Agriculteurs et écologistes s’unissent contre l’agrainage

Leslie Gadal Terre-net média

La Ligue Roc, association écologiste présidée par le scientifique Hubert Reeves, s’allie avec l’association d’agriculteurs, Les Robins des Champs, pour lutter contre l’agrainage. Les deux associations mettent à ce titre une pétition aujourd’hui en ligne.


Nourris en forêt,
les sangliers n'ont plus qu'à se multiplier?
(© Etienne Maillard)

Face au problème de la surpopulation de sangliers dans la Meuse, l’association Robin de Champs, liée à la Ligue Roc, a préparé une pétition demandant la suppression de l’agrainage* des sangliers.

La pétition peut être signée en ligne ou téléchargée sur le site de la Ligue Roc en cliquant ICI.

L’association d’agriculteurs du département avait en effet, demandé, fin 2008, au préfet de la Meuse, de prendre des mesures de restriction, face à la prolifération des sangliers. « Nous avons demandé de supprimer les consignes de tirs, d’instaurer un contrôle des corps et d’arrêter l’agrainage » explique Etienne Maillard, un des membres fondateurs de l’association, Les Robins de Champs et agriculteur céréalier.

Ayant eu vent de cette action, la Ligue Roc, présidée par Hubert Reeves, a ainsi contacté ces agriculteurs, souhaitant développer un partenariat. Elle est en effet partenaire du Grenelle de l’environnement sur l’aspect de la biodiversité. Au-delà des idées reçues, les associations environnementales sont favorables à la diminution des populations de sangliers, nuisibles pour l’environnement et la biodiversité.

Besoin d'éclaircir le sujet ?

Decouvrez les détails de l'histoire dans nos articles :

Les agriculteurs dénoncent des indemnités insuffisantes, en cliquant ICI
Les chasseurs responsables ?, en cliquant ICI

Retrouvez également le blog de l'association les Robins des Champs, accessible en cliquant ICI

* L’agrainage est une pratique consistant à répandre en forêts des grains destinés à apporter un complément alimentaire au grand gibier. Malgré la réglementation, cette pratique est accusée d’être responsable de la prolifération d’espèces comme le sanglier, en apportant un confort alimentaire au gibier.
© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

Contenu pour vous