France / Vin Récolte 2003 estimée à 53,6 millions d'hectolitres (+3% sur 2002)

AFP

PARIS, 14 août (AFP) - La récolte de vin en France devrait atteindre cette année 53,6 millions d'hectolitres, en augmentation de 3% par rapport à la "petite récolte 2002" mais en recul de 6% comparée à la récolte moyenne ces dernières années, selon les estimations du ministère de l'Agriculture.

Le climat a eu un impact négatif sur le potentiel de production, souligne le Service central des enquêtes et études statistiques (SCEES) du ministère qui prévient que si la sécheresse perdure, les prévisions de récolte pourraient être "encore revues à la baisse". Les conditions climatiques seront "décisives quant au volume de la récolte 2003", avertit-il.

Le ministère attend une production de 23,4 millions d'hectolitres pour les vins d'appellation (VQPRD), 15,1 millions pour les vins de pays, 9,1 millions pour les vins aptes à l'élaboration du cognac et 6 millions en autre vins, jus et moûts.

En Champagne, le rendement réel devrait se situer "seulement aux environs de 6.000 kilos de raisin par hectare", en raison des dégâts occasionnés par les gelées d'avril et par les orages de grêle de juin.

En Alsace, il est attendu une récolte inférieure à celle de l'année passée en raison notamment du gel.

En Savoie et dans le Jura, l'état sanitaire du vignoble est bon mais le niveau de production devrait être inférieur à la moyenne, prévoit le SCEES.

Les conditions climatiques sèches en Bourgogne et Beaujolais favorisent un "assez bon état sanitaire avec peu de mildiou". Mais la récolte pourrait être limitée en raison du gel d'avril mais aussi si les fortes chaleurs persistaient.

L'année 2003 ne devrait pas être très bonne en quantité pour les vins du Val de Loire, mais en revanche devrait être "excellente en qualité" si le beau temps persiste, estime le SCEES.

Dans les Charentes, un développement végétatif exceptionnel des grappes et un vignoble relativement sain laissent présager une bonne récolte. Le niveau de récolte en région bordelaise devrait être inférieur au niveau moyen de ces dernières années, affecté en particulier par la grêle qui a sévi en juillet, et par la tempête du 15 juillet qui a gravement endommagé 4.000 hectares de vignes dans le Haut Médoc et le Blayais.

La sécheresse a fait baisser les prévisions de récolte en Languedoc-Roussillon, Vallée du Rhône, Provence mais les volumes seraient toutefois supérieurs à ceux de la petite récolte 2002.

En Corse, les prévisions de récolte sont "proches de la moyenne".

Enfin, dans le Sud-Ouest, la situation sanitaire est satisfaisante sauf dans le vignoble gersois qui subit "une forte pression du mildiou et de l'oïdium".



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Contenu pour vous