Sécheresse Restrictions d'eau étendues à 52 départements (ministère de l'Ecologie)

AFP

PARIS, 25 juil (AFP) - Des restrictions d'eau ont été prises dans 52 départements en raison de la sécheresse, a annoncé vendredi soir le ministère de l'Ecologie.

Les départements visés sont situés en Alsace et dans une grande moitié sud du pays. Leur nombre a augmenté de neuf en deux jours.

Quatre départements ont pris à leur tour vendredi des mesures limitant certains usages de l'eau: Aude, Gironde, Hautes-Alpes et Haute-Corse, selon le ministère.

D'après ses experts, la sécheresse actuelle s'apparente à celle de 1989 et 1990 où des restrictions d'eau avaient été prises dans 60 départements.

Elle épargne la Bretagne, la Normandie et le Nord et affecte plus sévèrement que d'habitude le midi, surtout le sud-est et la Corse. Elle diffère de la sécheresse de 1976 qui avait commencé plus tôt et avait été exceptionnelle dans la partie nord de la France et conforme à la moyenne dans le sud.

Les restrictions d'eau frappent d'abord les usages agricoles. Si nécessaire elles sont renforcées dans ce domaine.

Si la situation s'aggrave, les usages domestiques et industriels sont alors visés. En dernière extrémité, l'irrigation est interdite.

Sur sa carte en ligne mise à jour en permanence (www.environnement.gouv.fr), le ministère de l'Ecologie distingue trois catégories de départements: ceux où les préfets ont limité tout ou partie des prélèvements, ceux où des restrictions d'eau sont seulement "planifiées" et ceux où aucune mesure n'est actuellement envisagée.

Les départements à mesures "planifiées" sont ceux de la nappe de la Beauce et des bassins de la Garonne et de l'Adour. Il s'agit de régions de cultures céréalières intensives (Beauce) ou irriguées (maïs dans le Sud-Ouest) et à forts usages industriels.

Dans ces départements, des arrêtés-cadre préfectoraux, pris de longue date, fixent des débits minimaux, variables en fonction du cours d'eau, en dessous desquels des restrictions d'usage sont prises d'office.

Ces restrictions affectent désormais tous les départements du bassin de la Garonne et de l'Adour, sauf l'Ariège, la Haute-Vienne, la Corrèze et l'Hérault.

Les départements de la nappe de Beauce (Yvelines, Seine-et-Marne, Eure-et-Loir, Essonne) sont en revanche demeurés en vigilance. Ils devraient le rester tout l'été, la nappe souterraine et les cours d'eau de surface ayant été remplis grâce à trois hivers exceptionnellement pluvieux.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous