Loi rurale Selon Hervé Gaymard, une "loi de modernisation de l'agriculture" est "prématurée"

AFP

Le ministre de l'Agriculture Hervé Gaymard a affirmé mercredi 21 janvier 2004 qu'il était "prématuré d'engager maintenant une loi de modernisation de l'agriculture", lors du débat à l'Assemblée sur son projet de loi concernant le développement des territoires ruraux.

Rappelant que cette loi sur l'agriculture était prévue pour 2005, le ministre a estimé qu'il "fallait prendre le temps du débat" pour aboutir à une "redéfinition d"une politique agricole ambitieuse (...) qui tire les leçons de la politique agricole commune et de l'obsolescence de précédentes lois" agricoles. "Nous commencerons les concertations" pour l'élaboration de cette loi "au printemps 2004", a-t-il indiqué.

Lors de la discussion générale sur son texte ruralité, M. Gaymard a déclaré que son but était "de valoriser le monde rural et de refuser la fatalité du déclin économique ou psychologique". L'UMP Jean Auclair s'est lancé dans un plaidoyer pour "oser la réforme et libérer l'agriculture du carcan qui l'enferme". Il a souhaité que l'on fasse de la "discrimination positive" en direction des territoires ruraux.

Marc le Fur (UMP) n'a pas caché qu'il "attendait un autre souffle" dans ce texte, tandis que son collègue Daniel Spagnou (UMP) a estimé que c'était "d'un véritable plan Marshall" dont avait besoin le monde rural. Le monde rural, "c'est 80% de notre territoire, mais seulement 20% de la population", a lancé de son côté Jean Gaubert (PS) en défendant une motion de renvoi en commission. Il a critiqué une loi qui ne répond aux "handicaps" du monde rural que "par des incitations fiscales temporaires".

Marylise Lebranchu (PS) a été plus pragmatique en affirmant que malgré ses bonnes intentions, M. Gaymard avait été "victime d'une absence totale de budget tout court". Elle a souligné que les territoires ruraux étaient "en attente d'un niveau acceptable d'équipements (téléphonie mobile, accès au fret, voies rapides, accès à la culture, etc...)". Peu après 19h00, les députés ont entamé l'examen des articles concernant les zones de revitalisation rurale (ZRR).



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous