Choucroute d'Alsace Une classification en Indication géographique protégée en France

Afp

La choucroute d'Alsace, qui « pèse » 70 % du marché français, sera désormais préservée des imitations par une Indication géographique protégée (Igp), valable en France en attendant son extension éventuelle à l'Union européenne, indique jeudi le Journal officiel.

La création de ce label interdira à un producteur de commercialiser une choucroute comme étant alsacienne si elle ne satisfait pas à un cahier des charges précis, portant sur des critères de qualité et d'origine géographique, a précisé à l'Afp Sébastien Muller, président de l'Association pour la valorisation de la choucroute d'Alsace (Avca).

L'Igp permettra « une protection du savoir-faire alsacien ancestral » et notamment d'une technique de fabrication passant par une « fermentation exclusivement naturelle », a-t-il indiqué. La décision de valider l'Igp, prise par le ministère de l'Agriculture, s'inscrit dans le cadre d'une procédure européenne créée en 1992. Toutefois, l'octroi à la choucroute d'Alsace d'une Igp valable pour toute l'Union européenne est encore pendante devant les instances communautaires. Une décision à Bruxelles n'est pas attendue avant « un an ou deux », selon Hervé Millot, de l'association Alsace Qualité.

L'Igp est un label d'identification européen attribué aux produits spécifiques portant un nom géographique, et qui permet la protection de ceux-ci dans toute l'Union européenne. L'Alsace produit chaque année 25 à 28.000 tonnes de choucroute, selon les rendements, soit environ 70 % du marché français, selon Hervé Millot.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Chargement des commentaires


Contenu pour vous