Chambres départementales d’agriculture Avec 51 % des voix, Fnsea/JA conservent la quasi-totalité des Chambres

Frédéric Hénin Terre-net Média

Même s'il n’est pas définitif, le score réalisé par les listes d’union Fnsea-JA est inférieur de 5 points à 2007 (à 21 h ce mercredi 6 février). Mais avec un mode de scrutin avantageux, les deux syndicats associés conserveraient la gouvernance des Chambres départementales, même avec moins de 40 % des voix dans certains départements. Pour la CR et la CP, il est temps de changer le mode de scrutin.

Les cinq syndicats en lice pour 2013.
Les cinq syndicats en lice pour 2013. (© Terre-net Média)
A 21 h, les résultats ne sont pas tous encore connus et remontés aux sièges des syndicats, à l’Apca et au ministère de l'Agriculture. Mais la carte de France des Chambres d’Agriculture restera verte, la couleur des listes d'union de la Fnsea et de JA, à l’exception de quelques départements jaunes conservés ou conquis par la Coordination rurale. La Confédération paysanne est assurée, à ce moment, de conserver l’Ile de la Réunion. Le Puy de Dôme sera rouge/jaune.

La Fnsea associée à JA obtiendrait environ 51 % des voix (1), la Coordination rurale serait à 20 % et la Confédération paysanne à 18 % selon l’Apca (Assemblée permanente des Chambres d'agriculture associée à Terre-net Média). Selon la Coordination rurale, le syndicat aurait recueilli 23 %. La Confédération paysanne s'annonce à 19 %.

A 21h30, la Fnsea communique depuis son siège les résultats suivants pour 86 départements : 55 % des votes pour les listes Fnsea/JA en incluant les listes dissidentes ; 19,57 % pour la CP ; 21,16 % pour la CR et 1,5 % pour les listes CP/CR et 1,4 % pour le Modef. 

Autre leçon de ce scrutin : le fort taux d’abstention compris entre 45 % et 47 % selon les sources, qui porte la participation (53 % à 55 %) à un niveau inférieur à celui de 1995 après deux hausses en 2001 et 2007.

Les résultats définitifs seront connus demain ou vendredi 8 février.

Le mode d’attribution des sièges au sein du collège des chefs d’exploitation explique de nouveau le raz de marée de JA et de la Fnsea en nombre de sièges, comme les années passées avec un score au niveau national pourtant inférieur de 4 points environ à celui de 2007 (1). Avec 51 % des voix, les deux syndicats obtiendraient 78 % des sièges !

Dans l’Yonne, c’est avec moins de 39 % des suffrages que la liste officielle Fnsea /JA obtient 15 des 21 sièges du collège 1.

78 % des sièges pour 51 % des voix

Ceci dit, la perte de 4 à 5 points n’empêche pas les deux syndicats majoritaires de réaliser de très bons scores en dépassant 75 % des voix dans l’Oise ou l’Aisne par exemple.

Les stratégies de division conduites dans certains départements n’ont pas empêché les listes officielles de la Fnsea et de JA d’être victorieuses, comme dans l’Yonne ou en Corrèze. La division syndicale n’a pas profité à la liste d’union de la CP et du Modef qui ont perdu ensemble 12 points environ par rapport à 2007. Le vote de protestation semble s’être divisé pour se porter sur la liste dissidente de la Fnsea où Pierre Chevalier, président de la Fnb, était candidat.

A cette heure, la Coordination rurale ajoute le département de la Charente à son tableau de chasse. Elle conserve le Calvados et le Lot et Garonne.

Bernard Lannes, son président, constate une progression de son syndicat (23 % selon la CR, 20 % selon l’Apca). Cependant, celui-ci ne ravira pas la dizaine de Chambres annoncée lors de la Campagne. Pour lui, « il est temps que ce mode de scrutin change pour 2019 car il n’est pas concevable que le déséquilibre perdure et que les syndicats minoritaires, majoritaires en nombre de voix, ne puissent pas, en s’associant, obtenir la majorité de sièges, même s'il faut bien une majorité plus forte pour gouverner les Chambres ».

La Confédération paysanne est assurée de conserver la Réunion. Les résultats de Mayotte ne lui sont pas encore parvenus. Associée avec la CR (répartition des candidats 2/3- 1/3), elle remporte le Puy de Dôme. Dans l’Ain et en Haute-Saône, la stratégie d’union entre les deux syndicats n’a pas en revanche été gagnante. « En réalisant le même score qu’en 1995 et 2007, on peut se réjouir que la baisse du nombre d’agriculteurs n’a pas altéré notre électorat. Mais la dynamique que l’on percevait durant la campagne ne s'est pas concrétisée en nombre de voix », a commenté Philippe Collin, porte-parole.

Contacté par Terre-net média, François Thabuis, président de JA, est « satisfait que le réseau nous fasse toujours confiance. Je constate cependant un taux d’abstention plus important. Je ne suis pas en mesure de dire à qui cela a profité ou pas ». De son coté, Christiane Lambert, vice-présidente de la Fnsea, attend « la promulgation des résultats des grands départements avant de se prononcer ».

A 23 h : alors que les grandes tendances confirment la victoire de la Fnsea, voici la réaction de Xavier Beulin, président de la Fnsea :« Nos concurrents voulaient dézinguer la Fnsea. C’est raté ! » .
  

Suivez en direct, l'arrivée des résultats officiels, département par département

Elections Chambres d'agriculture 2013 : Les réactions des leaders syndicaux

Retrouvez la carte interactive avec, département par département, tous les résultats

 

 

 

(1) Source Apca à 21 h. Nous ne savons pas comment les listes dissidentes sont prises en compte.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Chargement des commentaires


Contenu pour vous