Commission européenne Copa-Cogeca insiste sur la nécessité de simplifier la politique agricole de l'UE

Terre-net Média

Lors d'une première réunion avec le nouveau Commissaire européen à l'Agriculture, Phil Hogan, les dirigeants agricoles de toute l'Europe ont réservé un accueil favorable à ses plans qui visent à simplifier la politique agricole de l'UE. Voici le communiqué du Copa Cogeca.

« Albert Jan Maat, président du Copa, a mis en garde contre la bureaucratie excessive et les charges administratives dans la nouvelle Pac, notamment les mesures de verdissement complexes, et contre le risque que des politiques différentes soient menées dans les divers Etats membres. Les agriculteurs s'inquiètent également du fait que le temps presse et qu'ils ne connaissent toujours pas toutes les règles nécessaires à la mise en œuvre de la nouvelle politique agricole commune (Pac). C'est pourquoi Albert Jan Maat a invité la Commission européenne à accorder aux agriculteurs un certain degré de tolérance lors de l'application des nouvelles mesures durant la première année de la réforme.

"D'autre part, nous avons besoin d'obtenir au plus vite des éclaircissements quant aux questions en suspens en matière de verdissement et il est indispensable que les autorités administratives nationales prodiguent une assistance et des conseils aux agriculteurs" a-t-il déclaré.

Christian Pèes, président de la Cogeca, a pour sa part indiqué : "A un moment où le reste du monde concentre son attention sur une augmentation de la production de denrées alimentaires, il est vital de garantir que les mesures de verdissement ne se traduisent pas par un retrait de terres de la production. Les agriculteurs et leurs coopératives attendent des solutions où chacun est gagnant, qui sauvegardent les ressources naturelles, répondent à la demande croissante et assurent qu'ils disposent d'un avenir économiquement viable leur permettant de satisfaire une demande en augmentation".

En conséquence, le Copa-Cogeca a salué les déclarations de Phil Hogan selon lesquelles la simplification de la politique agricole constituera une priorité absolue pour la nouvelle Commission. Phil Hogan a présenté ses plans qui consistent à entamer un exercice d'évaluation exhaustif afin d'identifier quels sont les domaines et les éléments qui peuvent être simplifiés et il a déclaré qu'il s'engageait à parvenir à des résultats au cours de la première année de son mandat. Cette déclaration a été chaleureusement accueillie par les présidents des organisations agricoles et des coopératives de toute l'Europe lors d'une réunion de haut niveau organisée ce jour. Ils ont en outre demandé au Commissaire d'adopter d'ici la fin de l'année autant de programmes de développement rural que possible pour la période 2014-2020. Ils risquent autrement d'être retardés jusqu'en mai 2015, ce qui pourrait avoir des répercussions négatives sur les activités des agriculteurs, des propriétaires forestiers et des coopératives agricoles en Europe.

De plus, compte tenu du fait que les agriculteurs et les coopératives en Europe sont paralysés par les répercussions de la crise russe, le Copa-Cogeca a demandé l'octroi d'un soutien plus ciblé, particulièrement pour les régions les plus durement frappées. La Lettonie, l'Estonie, la Lituanie et la Finlande, par exemple, ont perdu du jour au lendemain leur principal marché d'exportation pour les produits laitiers, notamment les fromages, et ont vu dans certains cas les prix chuter de près de 30 %, a souligné Albert Jan Maat. Il est indispensable de prendre des mesures également dans les secteurs des fruits et légumes, de la viande porcine et de la viande bovine, a-t-il ajouté. Christian Pèes a insisté sur le fait que "nous avons besoin d'un soutien pour trouver de nouveaux débouchés pour nos produits, comme par exemple dans les économies émergentes, ainsi que de la suppression des barrières sanitaires et d'autres obstacles inutiles au commerce. Des campagnes de promotion doivent aussi être mises sur pied. La solidarité est fondamentale. Il convient de prévoir dans le budget 2015 des mesures de soutien supplémentaires pour faire face à ces problèmes afin d'empêcher un écroulement des marchés concernés et d'éviter que les agriculteurs et leurs coopératives ne soient contraints de cesser leurs activités" ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous