« Territoires d'innovation » Dans la Drôme, Édouard Philippe chante les louanges des territoires innovants

AFP

Édouard Philippe a distingué vendredi les 24 lauréats de l'action « Territoires d'innovation », dont deux se trouvent dans la Drôme, vantant au passage l'action du gouvernement en faveur des territoires avant une semaine marquée par les congrès d'associations d'élus.

En visite à Eurre, au sud de Valence, Édouard Philippe a écouté les acteurs du « campus biovallée » (collectivités, chercheurs, agriculteurs...) détailler la naissance et l'expansion de leur projet en milieu rural qui, sur une ancienne friche SNCF, développe un riche écosystème autour du bio et du développement durable. Une initiative locale que l'Etat soutiendra dans le cadre du programme « Territoires d'innovation », doté d'une enveloppe globale de 450 millions d'euros à répartir entre 24 gagnants d'un appel à candidatures. Parmi ceux-ci se trouve aussi l'agglomération de Valence-Romans, frappée par la désindustrialisation, où Édouard Philippe s'est fait présenter deux ateliers de chaussures, l'un misant sur l'économie circulaire, l'autre sur l'économie sociale et solidaire.

« Il se trouve qu'en France (...), on a parfois le sentiment que l'innovation serait réservée à certains endroits et certains domaines », a ironisé Édouard Philippe, citant l'incubateur parisien de start-up Station F, ou le pôle technologique et scientifique du plateau de Saclay (Essonne). « Mais il n'y a rien de plus faux (...) Dans des endroits auxquels on ne s'y attend pas forcément, il y a des capacités d'innovation exceptionnelles », a-t-il salué.

Le Premier ministre a mis en exergue la volonté de l'exécutif de bâtir une nouvelle relation de « confiance » avec les territoires, après un début de quinquennat parfois houleux. Il a cité le futur projet de loi sur l'engagement des maires, le programme « Actions cœur de ville » pour redynamiser le centre des villes moyennes, on encore le redéploiement de fonctionnaires dans les collectivités. La « logique » étant de « partir de la réalité » du terrain, par exemple dans la négociation des futurs contrats de plan Etat-Région (2021-2027).

Le gouvernement va « entrer dans une phase de travail intense avec les territoires », a souligné Édouard Philippe qui devrait se rendre jeudi au congrès de l'association des petites villes de France à Uzès (Gard) puis à celui des maires ruraux, vendredi, à Eppe-Sauvage (Nord). Édouard Philippe y répètera que « les dotations budgétaires territoriales vont rester stables » et tentera d'apaiser les inquiétudes autour de la refonte de la fiscalité locale, nées de la suppression progressive de la taxe d'habitation.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous