Manifestation d'agriculteurs Dégradations à Grenoble, l'Etat porte plainte

Afp

Lyon, 11 août 2015 (AFP) - L'Etat a décidé mardi de porter plainte à la suite des dégradations commises le 5 août par des agriculteurs en colère devant la Direction départementale du territoire (Ddt) à Grenoble.

« Devant l'ampleur des dégâts causés par certains manifestants (...) au bâtiment de la Ddt de l'Isère - service de l'État en charge de la mise en œuvre des politiques agricoles et de l'accompagnement des agriculteurs - le préfet de l'Isère a décidé de porter plainte », annonce la préfecture dans un communiqué. « Il est essentiel », assure-t-elle, « que les quelque casseurs qui s'en sont ainsi pris délibérément aux biens publics, détruisant notamment l'ascenseur pour handicapés et mettant en danger les occupants des locaux en allumant des départs de feu au contact même des bâtiments, assument la responsabilité de leurs actes ». Tout en reconnaissant que « les manifestants étaient venus légitimement exprimer leur inquiétude », elle juge qu'« alors même qu'un dialogue a pu avoir lieu sur place entre les représentants de l'État et les manifestants et quelles que soient les insatisfactions que peuvent ressentir ces derniers, rien ne justifie les destructions perpétrées par quelques-uns » qui « jettent le discrédit (...) sur toute une profession dont les difficultés actuelles sont certaines ». « Par conséquent », souligne la préfecture, cette plainte « s'accompagne du maintien à tous les niveaux du dialogue avec l'ensemble des professionnels pour essayer de trouver des solutions aux difficultés parfois aiguës de certains exploitants agricoles ».

Selon la présidente des jeunes agriculteurs (JA) de l'Isère, Françoise Soullier, la manifestation avait « un peu dégénéré » car les agriculteurs avaient estimé ne pas avoir été entendus sur leur souffrance financière due à la multiplication des normes.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous