Barrage de Sivens Des agriculteurs demandent un « soutien sans faille » du gouvernement

Afp

Paris, 27 nov 2014 (AFP) - Les agriculteurs du syndicat Irrigants de France demandent un « soutien sans faille » du gouvernement au projet controversé de barrage de Sivens dans le Tarn, alors que la Commission européenne s'apprête à ouvrir une procédure d'infraction contre la France.

Dans un communiqué publié jeudi, le syndicat « réaffirme l'intelligence du projet », qui « a franchi toutes les étapes réglementaires et de concertation au niveau local ».

Irriguants de France est une section de l'Association générale des producteurs de maïs (Agpm), mais représente des producteurs de toutes les cultures nécessitant une irrigation.

« Des expertises complémentaires, initiées depuis octobre 2014, ont conduit à des pistes d'amélioration sans remettre en question le principe du projet », affirme le syndicat, qui demande que « l'ensemble des éléments du dossier soient bien pris en compte dans les discussions à venir avec la Commission ».

Bruxelles a annoncé mercredi le lancement d'une procédure d'infraction contre la France pour non-respect de la législation européenne, estimant que « les autorités françaises ont lancé le projet nonobstant la détérioration de l'état écologique de la masse d'eau qu'il est susceptible d'entraîner ».

Pour les agriculteurs, cette procédure est « contestable ». Ils soulignent que le projet de Sivens est « particulièrement symbolique », « au-delà des enjeux locaux ». « Sivens traduit l'action du gouvernement aux côtés des agriculteurs irrigants, conformément à ses engagements et dans une réelle politique volontariste de gestion globale de la ressource eau », déclare Daniel Martin, président d'Irrigants de France, cité dans le communiqué. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous