Comptes de l’agriculture 2017 « Encore une année difficile pour les grandes cultures »

Terre-net Média

Pour l’AGPB, l’AGPM, la CGB et la Fop, les comptes de l’agriculture 2017 ne reflètent en rien une amélioration de la situation économique des producteurs de grandes cultures. Dans ce contexte toujours difficile, « les producteurs de grandes cultures réaffirment qu’ils ne peuvent pas supporter de nouvelles charges ni de nouvelles contraintes ».

« Si les chiffres diffusés par la Commission des Comptes de l’Agriculture de la Nation du 5 juillet 2018  peuvent laisser penser que la situation économique des agriculteurs français est en amélioration en 2017, il n’en est rien », ont réagi l’AGPB, l’AGPM, la CGB et la Fop à la publication des comptes agricoles 2017 par l’Insee. « La comparaison avec l’année 2016, catastrophique pour les producteurs de grandes cultures, n’est absolument pas pertinente. »

« Si les résultats de 2017 font état d’une amélioration, les producteurs de grandes cultures tiennent à rappeler qu’ils ne permettent pas de redresser leur difficile situation économique, encore marquée par 2016, véritable année noire. »

« Ils soulignent aussi combien ces chiffres sont sujets à caution. Ils estiment d’une part absurde de comparer les résultats de l’année 2017 avec ceux de l’année 2016 qui fut une année catastrophique. Ils dénoncent d’autre part l’aspect provocateur de ces chiffres sachant que les cinq dernières années ont été particulièrement difficiles pour les producteurs de grandes cultures, et que l’année 2017, loin d’être rassurante, ne fait que prolonger la situation économique critique dans laquelle ils se trouvent déjà. »

« Dans ce contexte, les producteurs de grandes cultures réaffirment qu’ils ne peuvent pas supporter de nouvelles charges ni de nouvelles contraintes. Or, les décisions prises par le gouvernement ces derniers mois, celles à venir avec le projet de loi faisant suite aux Etats Généraux de l’alimentation et la feuille de route sur les produits phytosanitaires, les augmentent encore de plusieurs centaines de millions d’euros, rendant la situation des exploitations absolument intenable. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous