Accord de libre échange Ceta « Étape décisive » en Belgique, un accord à ratifier « le plus vite possible »

AFP

Bordeaux, 27 oct 2016 (AFP) - Le Premier ministre français Manuel Valls s'est réjoui jeudi soir à Bordeaux de « l'étape décisive » que représente la fin du blocage en Belgique autour du Traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada (CETA) et a appelé à une ratification de l'accord « le plus vite possible ».

« Je me réjouis que les Wallons et la Belgique aient abouti à un compromis, qui doit permettre, je l'espère, à la Belgique de donner son accord à ce traité », a réagi le Premier ministre devant la presse lors d'une visite en Gironde.

« Cette étape décisive » doit « permettre, le plus vite possible, de ratifier cet accord commercial avec le Canada qui est un traité gagnant-gagnant qui protège notre agriculture (...) qui va permettre à nos entreprises d'investir au Canada », a-t-il poursuivi.

Manuel Valls a rappelé que la France restait hostile au TTIP (ou Tafta), accord commercial visant à supprimer les barrières douanières et règlementaires entre les Etats-Unis et l'UE. A l'opposé, selon lui, le CETA « est un bon traité (...) qui protège nos services publics et nos travailleurs ».

Après le long blocage de la Wallonie, la Belgique est enfin parvenue jeudi à arrêter une position sur le Traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, ce qui pourrait permettre aux Européens de le signer, malgré un calendrier incertain.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous