Rencontre syndicale France-Allemagne FNSEA et DBV appellent à une Pac forte et un budget ambitieux

Terre-net Média

Le président de la FNSEA et celui du syndicat agricole allemand Deutscher Bauernverband (DBV) se sont rencontrés pour évoquer la Pac. Tous deux ont la volonté que cette politique reste ambitieuse et demandent que son budget soit maintenu au minimum à ce qu'il est actuellement en termes réels. Ils partagent l'idée que les paiements directs sont une contribution essentielle à la sécurisation des revenus des agriculteurs mais que d'autres outils de gestion des risques sont nécessaires.

Les présidents du DBV et de la FNSEA, Joachim Rukwied et Xavier Beulin, se sont réunis pour partager leur vision sur le développement du secteur agricole. Ils ont réaffirmé que « l'agriculture doit rester au cœur du projet européen. » 

Ils veulent une Pac ambitieuse : « l'agriculture européenne ne doit pas "payer le prix" dans le difficile contexte politique du Brexit et d'autres crises géopolitiques. Les agriculteurs ne devraient pas être pénalisés parce que l'UE est confrontée à de nouveaux défis, nécessitant le développement de nouvelles politiques communautaires. Le budget de la Pac doit donc être au minimum maintenu en termes réels ».

Les deux syndicats ont évoqué la question de la stabilité des revenus des agriculteurs. Ils « demandent que la Pac reste dotée d'un 1er pilier fort, pour renforcer la résilience et permettre aux agriculteurs de faire face à la volatilité des marchés et à des risques accrus. » Selon eux, « les paiements de base ont un rôle à jouer : au sein du 1er pilier de la Pac, les paiements directs sont une contribution essentielle à la sécurisation des revenus des agriculteurs » mais il faut aussi réfléchir à d'autres outils de gestion des risques.

Les président des deux syndicats doivent se revoir courant 2017.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média