Institutions Hervé Gaymard transforme le COPEIAA en outil de veille

AFP

Le ministre de l'Agriculture Hervé Gaymard a procédé jeudi 20 novembre 2003 à la transformation du Conseil de Prospective européenne et internationale pour l'Agriculture et l'Alimentation (COPEIAA) en un outil permanent de veille pour son ministère.

Créée en septembre 2002, cette instance de réflexion et de proposition en matière de politique agricole a rendu son premier rapport en juin dernier sur la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC), formulant des propositions concrètes pour le compromis intervenu à Luxembourg en juin et pour le sommet de l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce) à Cancun en septembre.
Hervé Gaymard a fixé au COPEIAA, selon un communiqué du ministère, trois nouveaux axes de réflexion pour les mois à venir : poursuivre les négociations multilatérales après la conférence de l'OMC à Cancun, répondre efficacement aux nouvelles attentes de la société en matière d'agriculture, en particulier sur les aspects environnementaux et alimentaires, et définir de nouveaux outils pour moderniser la PAC.
Le ministre a demandé au COPEIAA de lui remettre un premier rapport d'étape au printemps 2004 et un rapport final à la fin du premier semestre 2004. Ce conseil s'inscrit dans le dispositif de prospective du gouvernement (Conseil d'Analyse Economique, Commissariat au Plan), et s'inspire du modèle du Centre d'Analyse et de Prévision (CAP) du ministère des Affaires étrangères.
Le COPEIAA est composé de 25 personnalités, dont 4 nouvelles, issues de milieux très divers (parlementaires, associatifs, agricoles, universitaires et industriels). Son président délégué est Thierry de Montbrial, directeur de l'Institut français des relations internationales (IFRI).



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous