Installation, Pac, environnement JA fait « sa piqure de rappel » auprès de Stéphane Le Foll

Terre-net Média

Stéphane Le Foll s’est entretenu jeudi 29 janvier 2015 avec les représentants de Jeunes agriculteurs. Ces derniers lui demandent une stricte application des conclusions des Assises de l’installation.

« Jeunes Agriculteurs a été reçu jeudi 29 janvier 2015 par Stéphane le Foll », explique le syndicat dans un communiqu. Il voulait rappeler, à trois semaines de l’ouverture du salon de l’agriculture, ses revendications en matière de mise en œuvre régionale du dispositif d’accompagnement à l’installation, mais aussi concernant les derniers arbitrages sur la Pac et sur l’état d’avancement de plusieurs sujets environnementaux.

« Nous attendons en particulier du ministre de l’Agriculture qu’il s’assure, auprès des Régions et des services déconcentrés du ministère, d’une mise en œuvre du dispositif d’accompagnement à l’installation rénové qui soit fidèle aux conclusions des Assises de l’installation qu’il avait réunies, explique le syndicat. Dans certaines régions malheureusement ce n’est pas le cas aujourd’hui, avec notamment des retards – et donc des porteurs de projet qui attendent – ou des initiatives qui sortent du cadre commun sur lequel s’étaient mis d’accord l’ensemble des acteurs de l’installation en agriculture. Nous voulons aussi que soit clairement réaffirmée la prise en compte des compétences pour l’attribution de toute aide publique aux nouveaux installés. Agriculteur, c’est un métier, chaque porteur de projet a besoin d’être formé de façon adéquate. »

« Parmi les sujets qui préoccupent le terrain aujourd’hui, les dernières règles de mise en œuvre de la Pac se font trop attendre. Nous sommes pressés de connaitre enfin les arbitrages sur l’attribution des primes aux vaches allaitantes (Pmtva). Nous sommes inquiets de critères sur la politique de compensation des handicaps (Ichn) qui pourraient remettre en question ses fondements et son efficacité. »

« Notre attente est de même nature sur un certain nombre de sujets environnementaux sensibles comme la directive nitrates ou l’entretien des cours d’eau, pour lesquels nous attendons des avancées et un calendrier clair. Nous comptons enfin que le ministre contribue à toujours faire valoir le droit dans le cadre des projets de modernisation de l’agriculture en cours partout en France, à partir du moment où ces projets profitent à l’agriculture d’hommes et de femmes que nous défendons. On pense à Sivens, mais trop de « zones à défendre » sont en train de voir le jour. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous