Syndicalisme José Bové cessera d'être porte-parole de Confédération paysanne en avril 2004

AFP

L'HOSPITALET-DU-LARZAC (Aveyron), 10 août (AFP) - José Bové a annoncé dimanche qu'il cesserait ses fonctions de porte-parole de la Confédération paysanne "en avril 2004", lors d'une conférence de presse à l'issue du rassemblement altermondialiste Larzac 2003 qui a duré trois jours.

"En avril 2004, j'arrête d'être porte-parole, cela correspond à la fin de mon mandat. J'étais porte-parole depuis cinq ans et je n'ai actuellement aucun projet pour l'avenir", a déclaré le co-fondateur, en 1987, de la Confédération paysanne.

"Nous nous battons pour des valeurs d'humanisme, d'équité et de solidarité. Il ne doit pas y avoir chez nous telle ou telle personne qui aurait vocation à les incarner pendant dix ou quinze ans", a-t-il ajouté.

"Je n'ai pas vocation à rester porte-parole, cela serait très dangereux de personnaliser le mouvement social. Je ne veux pas être l'arbre qui cache la forêt, ces arbres merveilleux", a-t-il expliqué.

En marge de la conférence de presse, José Bové a assuré qu'il n'avait aucune vocation politique.

"Depuis le début, j'ai toujours dit que j'agissais en tant que citoyen inscrit dans le mouvement social. Je suis le porte-parole de la Confédération paysanne et il n'est pas pour moi question de changer de registre", a assuré le syndicaliste.

"Notre combat ne s'arrête pas aux limites d'un pays, c'est un combat pour tous les paysans de la planète et il n'est pas question pour moi de me présenter à une élection locale, nationale ou européenne", a-t-il ajouté.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

Contenu pour vous