Compte pénibilité La CGPME et la FNSEA réclament une année blanche

Terre-net Média

Dans un communiqué commun, la CGPME et la FNSEA demandent une année blanche avant l'application du Compte personnel de prévention et de pénibilité (C3P).

Selon la CGPME et la FNSEA, le Compte personnel de prévention de la pénibilité nuit non seulement à la compétitivité des entreprises françaises mais il est aussi « une source d'incertitude forte pour les entreprises ». « Les seuils déclenchant les facteurs de risques sont impossibles à évaluer dans les conditions réelles de l'activité des petites entreprises. Les salariés qui exercent des métiers multitâches formeront des recours et contesteront l'évaluation des chefs d'entreprise. »

Selon les deux organisations, ce « dispositif est, dans les conditions prévues à ce jour, inapplicable pour la plupart des agriculteurs, des artisans, des TPE et des PME. » « Généraliser l'application du Compte personnel de prévention de la pénibilité au 1er juillet serait profondément déraisonnable. Il est encore temps d'éviter cela. »

La CGPME et la FNSEA réclament donc « une "année blanche" permettant de s'assurer, au travers de l'expérimentation durant un an, de l'applicabilité du dispositif envisagé. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous