Alimentation et médecine La « Conf’ » défend l’usage des plantes à parfums, aromatiques et médicinales

CLG Terre-net Média

La Confédération paysanne demande une reconnaissance des plantes à parfums, aromatiques et médicinales (PPAM) afin que les contraintes liées à leur utilisation, leur vente et la délivrance d’informations pour leurs usages soient réduites.

« Toutes les plantes et parties de plantes entrant dans l'alimentation devraient pouvoir être vendues par les paysans. En outre, ceux-ci devraient aussi pouvoir avoir le droit de délivrer, pour leurs usages, l'information relative à leurs propriétés médicinales issues des savoirs populaires et des connaissances ethnobotaniques » déclare la Confédération paysanne.

148 plantes médicinales seulement sont autorisées à la vente en dehors des pharmacies, alors que des centaines d’entre elles sont ou ont été utilisées de manière traditionnelle. La Confédération paysanne dénonce donc un monopole de la pharmacopée et des restrictions inadaptées à de petites productions paysannes.

Les producteurs doivent en effet déclarer leurs plantes en tant que compléments alimentaires afin de les vendre et sont dans l’interdiction de fournir des conseils quant à leur utilisation, malgré l’existence de savoirs populaires dans ce domaine. Par ailleurs, bien que ces produits soient multi-usages (cosmétiques, alimentaires, soin aux plantes...), les paysans doivent n'en présenter qu'un seul pour être en conformité avec les différentes législations.

Alimentation, soins aux humains, aux animaux, et aux plantes… La multiplicité des PPAM et de leurs usages suscitent un intérêt grandissant pour cette culture peu gourmande en terres agricoles. Ainsi, le secteur des PPAM est en pleine croissance, avec déjà près de 4 000 producteurs. Cependant, toutes ces contraintes pèsent sur la production.

Aussi, la Confédération paysanne s’engage : « Ces préparations dont nous demandons la reconnaissance sous le terme « préparations naturelles » ne sont pas industrielles, ne sont pas issues de transformations chimiques et ne sont composées que d'éléments naturels, non génétiquement modifiés. Il faut donc permettre leur production, fabrication et utilisation par tous ! » 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous