Projet de loi EGA La Coordination Rurale veut libéraliser le commerce des céréales

Terre-net Média

La Coordination Rurale (CR) qui soutient la libéralisation du commerce des céréales regrette que des amendements déposés en ce sens aient été rejetés par le rapporteur du projet de loi EGA et le ministre de l'agriculture. Le syndicat y voit une manoeuvre des coopératives et exportateurs céréaliers.

« Malgré plusieurs amendements déposés par de nombreux députés visant à enfin libéraliser le commerce des céréales, la CR et l’Organisation des producteurs de grains (OPG) déplorent l’opposition du rapporteur et du ministère », indique le syndicat dans un communiqué de presse.

« Ce privilège français de la collecte des grains handicape la compétitivité des céréaliers et éleveurs. Plus de 95 % des agriculteurs souhaitent la levée de cette interdiction », poursuit la Coordination Rurale.

Nicolas Jaquet, président de l’OPG dénonce « les comportements des collecteurs qui, grâce à ce privilège mais aussi en achetant du maïs ukrainien, agissent contre les intérêts des producteurs en faisant ainsi baisser le prix du blé. » Quant à l’argument sanitaire, il ajoute « mensonge, car quand notre blé part de la ferme en camion il va directement chez l’utilisateur sans passer physiquement chez le collecteur. »

Le syndicat indique que Franceagrimer a déjà constaté que la libre commercialisation est en marche, pratiquée de manière illégale. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous