Pac, réglementations, libre-échange La CR dans la rue pour interpeller les « bureaucrates »

Terre-net Média

A cinq jours du scrutin européen, les agriculteurs de la Coordination rurale sont descendus dans les rues d'une vingtaine de villes françaises, pour réclamer aux futurs députés un « changement de modèle pour la Pac » et la défense d’une « exception agriculturelle ».

bernard Lannes et des agriculteurs de la CR devant la Ddt du Gers.Bernard Lannes et des agriculteurs de la CR devant la Ddt du Gers. (©CR)« Pac liberticide », « contraintes environnementales abusives », « accord de libre-échange transatlantique aux effets désastreux »… : des centaines d’agriculteurs de la Coordination rurale sont descendus dans les rues d’une vingtaine de villes françaises mardi 20 mai 2014 pour interpeller les « bureaucrates », cinq jours avant le scrutin des élections européennes.

Les adhérents de la CR critiquent d’abord l’application de la réforme de la Pac. Outre la réduction des niveaux d’aides, ce sont surtout les contraintes environnementales et les contrôles qui y sont associés qu’ils dénoncent.

« Nous ne sommes pas contre les contrôles » a expliqué Bernard Lannes, président du syndicat, aux côtés d’une cinquantaine d’agriculteurs dans les rues d’Auch, dans le Gers. « Mais nous voulons des contrôles équitables sur des mesures qui ne peuvent pas faire l’objet d’interprétations abusives de la part de l’Administration. » Le leader de la CR a ainsi rencontré le représentant de la Ddt.

Les actions de la Coordination rurale en photos :

Outre « une Pac liberticide », les producteurs exigent surtout des futurs députés européens qui seront élus dimanche 25 mai de les « protéger ». Les inquiétudes concernant les négociations sur un accord de libre-échange transatlantique entre l’UE et les Etats-Unis sont d’autant plus grandissantes que personne n’est en mesure de renseigner les termes précis du mandat de négociation délivré à la Commission européenne.

« A l’image de l’exception culturelle française, Bruxelles doit absolument défendre l’exception agriculturelle européenne ! »

Pour autant, le deuxième syndicat agricole, comme la Fnsea, « appelle tous les agriculteurs à aller voter dimanche ! » « Nous sommes de fervents Européens, insiste Bernard Lannes. Tout le monde doit se mobiliser pour aller voter, mais pour obtenir une autre Pac. Une Pac et une Europe qui nous protègeront de la concurrence déloyale et qui nous permettront d’obtenir des prix rémunérateurs. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous