Sécheresse/fourrage La FDSEA de Corrèze réclame une aide accrue de l'Etat

AFP

TULLE, 8 août (AFP) - La Fédération départementale du syndicat des exploitants agricoles (FDSEA) de Corrèze a souhaité vendredi dans un communiqué que l'Etat multiplie par quatre l'enveloppe allouée au département pour le transport de fourrages.

La FDSEA, qui a alerté les services de l'Etat, évalue ainsi à deux millions d'euros l'enveloppe nécessaire "pour couvrir le tonnage en fourrages secs déjà achetés et recensés (35.000 tonnes)", selon le communiqué.

Dans le cas contraire, "les engagements pris par le ministre de l'Agriculture ne pourront pas être tenus", estime la FDSEA, en rappelant que l'Etat a promis de participer, à hauteur de 45 euros par tonne, au transport de la paille et du foin à destination des éleveurs victimes de la sécheresse.

Près de 17.000 tonnes de paille et 4.500 tonnes de luzerne et pulpe déshydratées ont été commandées par les éleveurs corréziens dans le cadre d'une opération collective d'approvisionnement, soit "des tonnages bien supérieurs à ceux de 1976", selon la même source, qui déplore "une situation devenue explosive".

Par solidarité, les agriculteurs de l'Eure ont par ailleurs mis à disposition 450 tonnes de paille, bientôt acheminées par train, tandis que "des contacts ont été pris avec l'Espagne pour pallier les déficiences du marché français", poursuit le communiqué.

La FDSEA estime aussi que l'annonce ministérielle a été faite "un peu trop tôt, ayant pour effet d'entraîner le marché de la paille à la hausse", et que "l'aide versée ne compensera pas la spéculation de certains transporteurs et négociants".



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous